Les élus socialistes toulousains demandent une table ronde pour le maintien des activités médicales et sociales sur le site de la Grave

Les élu-e-s socialistes Toulousains, représentés par Gisèle VERNIOL, ont participé à la mobilisation organisée, la semaine dernière, par le Comité de Défense de l’Hôpital Public ( CDdHP) et toutes les associations présentes en son sein, pour un maintien des activités médicales et sociales sur le site de la Grave.
« Nous partageons les inquiétudes des personnels de santé, des acteurs sociaux, du comité de Quartier de Saint-Cyprien sur le devenir des différents services accueillis dans les locaux du Centre Claudius Rigaud à cette heure. » a déclaré Gisèle VERNIOL « une éventuelle délocalisation marquerait un coup d’arrêt au service de santé de proximité et l’abandon d’un projet innovant d’Hôpital de Santé Publique ouvert sur la ville ».
Cette éventuelle décision pose également la question plus large de la place de la santé dans notre ville : « C’est pourquoi, explique Gisèle VERNIOL, les élus socialistes toulousains demandent au maire de Toulouse, de prendre l’initiative d’organiser, au plus vite, une table ronde réunissant les acteurs médicaux, publics et associatifs pour permettre à la médecine de proximité de demeurer sur le site ».