Quelle ambition pour le nouveau conseil de la nuit ?

Comme l’a dit François Briançon, nous approuvons le principe de création d’un Conseil de la nuit qui vise à œuvrer pour une vie nocturne de qualité. En revanche, le créer aussi tardivement dans le mandat pose question…

Organiser la vie de la ville qui dort, de celle qui s’amuse et de celle qui travaille est primordial. Rassembler les différents acteurs qui participent à cette vie nocturne est également important. En revanche nous nous étonnons de la création aussi tardive de ce conseil à quelques mois des municipales. Il aurait été pertinent de le créer au début du mandat afin d’organiser rapidement cette vie de la nuit.

Lors de son intervention, François Briançon a aussi souhaité parler des personnes qui travaillent la nuit qui peuvent avoir des difficultés de déplacement et des personnes qui subissent des nuisances sonores. Il ne reste que quelques mois avant la fin de mandat de Monsieur Moudenc, quel travail pourra donc être fourni pour améliorer les difficultés rencontrées la nuit ?

Ne serait-ce pas finalement une promesse de campagne qui n’avait pas été encore tenue et qu’il fallait cocher par soucis de cohérence ? Quelle efficacité pour faire vivre ce Conseil et répondre aux difficultés en 10 mois ?

Ne serait-ce pas de l’opportunisme électoral ?