Tisséo : dépense​s inutiles et distorsion de concurrence

En janvier 2019, la Chambre régionale des comptes rendait son avis sur Tisséo-Ingénierie, autorité organisatrice des transports pour l’agglomération toulousaine. A ce titre, Joël Carreiras est revenu sur les « irrégularités graves » que la Chambre souligne :

  • Existence de distorsions de concurrence qui ont favorisé l’attribution systématique de marchés à deux sociétés, Egis et Systra, qui ont mené par le passé diverses études préliminaires relatives au métro toulousain qui leur a conféré de facto un avantage sur leurs concurrents.
  • 23 000 000 d’euros ont été dépensés pour des études de projets abandonnés : abandon du prolongement de la ligne B par Jean-Luc Moudenc, remplacement des Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) par des lignes Linéo et abandon du prolongement du tramway.

Ainsi, Joël Carreiras a fait remarquer que si un registre d’intérêt existait, similaire à celui demandé par le groupe socialiste le matin-même, ces problèmes de conflit d’intérêt n’auraient pas existé, et a demandé à ce que soit enfin diffusé le montant total des dépenses pour les études préliminaires à la troisième ligne de métro déjà engagées.