L’accompagnement local à la scolarité malmené par la Ville de Toulouse

La politique de la droite municipale vise à l’économie et pratique des coupes dans la majorité les budgets de subventions et d’aides municipales. L’accompagnement à la scolarité dispensé par le Contrat local à la scolarité n’échappe malheureusement pas à cette règle !

La construction d’un environnement éducatif épanouissant, l’accompagnement de l’enfant dans la construction de son parcours et à se forger à la citoyenneté sont ambitionnés par la Mairie dans son projet éducatif de territoire. Il est donc regrettable de constater que certaines subventions d’actions pédagogiques diminuent de 4% voir plus comme c’est le cas des associations « Alliance et cultures », « Association animation des bas d’immeubles de la Reynerie », « la Maison des jeunes et de la culture Jacques Prévert », entre autre.

Gisèle Verniol s’étonne que l’élue en charge de la politique éducative, Madame Lalanne de Laudadère, dise que certains opérateurs ont moins d’effectifs donc moins de subventions, lorsque l’on sait que les effectifs scolaires sont en augmentation à Toulouse.