« Quand on est Maire, on est en capacité d’agir ! » !

De manière concomitante, les politiques menées par le Gouvernement et par la droite à Toulouse ont peu à peu mis à mal le pouvoir d’achat des Toulousains. Alors que le Président de la République et le Premier Ministre se remettent en question, Romain Cujives a fait remarquer à Sacha Briand, Conseiller municipal en charge des finances, que lui et sa majorité de droite ne s’étaient pas remis en question une seule fois face à la gravité de la situation : « vous n’avez pas entendu des leçons, vous ne voulez pas voir les choses comme elles sont ».

Faire de la politique c’est aussi se remettre en question et faire preuve d’honnêteté politique. Pourtant, lorsque Monsieur Briand cite comme exemple phare de la politique municipale la gratuité sur le réseau Tisséo pour les boursiers, il fait preuve de mauvaise foi. En effet, il oublie de signifier que ce sont en réalité les étudiants boursiers à l’échelon 7 qui ont la gratuité, soit 2 000 élèves, ce qui représente 1,8% des étudiants toulousains. Le reste des étudiants paient 10 € par mois, d’ailleurs ce qui est le résultat d’une lutte des différents groupes politiques de gauche face à la droite qui souhaitait que ce tarif soit augmenté à 15 €.

De même, Romain Cujives a soulevé l’aberration qu’est celle de faire payer cet abonnement 10€ aux retraités qui gagnent 811 € par mois, ce qui grève leurs portefeuilles de 120€ par an, pour ceux qui gagnent 1 100 € par mois, c’est alors 150 € par an, en oubliant que ces personnes ont travaillé pour notre pays.

Quelle justice sociale ?