Retour sur le Conseil municipal du 21 octobre : la démocratie toujours en berne

Dans la 4ème ville de France, le Conseil municipal ne se réunit que quatre fois par an, ce qui est le minimum légal. Lors de ce 3ème conseil municipal de l’année, en pleines vacances scolaires, le groupe socialiste et radical a dénoncé une fois de plus le manquement à la démocratie de la droite toulousaine.

Sécurité :police-nationale halte à la démagogie

Pierre Cohen a rappelé la nécessaire humilité qui doit présider aux débats en matière de sécurité, face au comportement condescendant et donneur de leçons du maire de Toulouse. « Force est malheureusement de constater que malgré la démagogie du maire de Toulouse, notre ville connait toujours autant d’insécurité et de violence. » D’ailleurs, le groupe socialiste a approuvé le vœu de la majorité demandant un renfort de la police nationale à Toulouse, à la condition expresse que soit supprimé de ce vœu tout ce qui pouvait glorifier la politique municipale en la matière. « La question de la sécurité n’appelle pas une réponse unique. Elle doit s’inscrire dans un vaste plan de répression, mais aussi de prévention et ne doit pas faire l’objet de basse manœuvre populiste » a expliqué Claude Touchefeu.

 

Aéroport : la mairie lache sur la distribution de dividendes aux actionnairesAéroport

Actualité oblige, la question de la distribution de 15 millions d’euros de dividendes aux actionnaires de l’aéroport de Toulouse a également été abordée. Les élus socialistes se sont étonnés de la volte-face de la Ville de Toulouse, qui a voté pour cette redistribution, se désolidarisant ainsi du Conseil départemental et du Conseil régional. « Ce versement de dividendes a force de symbole car il marque véritablement la privatisation de l’aéroport. Par ailleurs, il est essentiel de préserver des marges de manœuvre financières pour les gros investissements auxquels l’aéroport devra faire face. » a souligné Pierre Cohen. Joël Carreiras a ironisé sur la déclaration de Jean-Luc Moudenc visant à affecter les 750 000 euros de dividendes perçus par la Métropole à la 3e ligne de métro : « Avec cette somme, on pourra construire… 7,5 mètres de voie ! »

Augmentation destarif-jeunes tarifs de Tisséo : où est la justice sociale annoncée ?

La nouvelle grille tarifaire de Tisséo a fait l’objet de nombreux débats. Les élus socialistes ont rappelé le chantage condamnable par lequel le maire de Toulouse a obtenu l’unanimité des élus membres du syndicat mixte des transports en commun (SMTC). « Au final, ce sont les publics les plus précaires, et notamment les chômeurs, les seniors et les jeunes non étudiants, qui feront les frais de cette augmentation », a affirmé Pierre Cohen. « On ne peut décemment pas inciter les gens à prendre les transports en commun en augmentant les tarifs ! » a rajouté François Briançon. Un vœu porté par le groupe socialiste et radical et le groupe communiste a été déposé pour demander le retour à une véritable tarification sociale. Ce vœu a été rejeté par la droite toulousaine.

Un auditorium Jean-Jacques Rouch

C’est à l’unanimité que le Conseil municipal a voté pour que l’auditorium de l’espace de la diversité et de la laïcité soit dénommé Jean-Jacques ROUCH, du nom du conseiller municipal radical décédé en juin dernier. « C’était un homme de valeur, de conviction, solidement attaché à la laïcité. », a rappelé Cécile Ramos.

Les associations en cure d’austéritérugby

Dans le prolongement de la lettre ouverte aux associations (lien) envoyée par le groupe socialiste il y a quelques semaines, Claude Touchefeu s’est insurgée contre la cure d’austérité que subissent toutes les associations toulousaines, qui devront faire face à une baisse de subvention de 25% pendant le mandat. Elle a également pointé le manque de transparence dans les critères d’attribution des subventions. Gisèle Verniol pour sa part s’est inquiétée des difficultés que rencontrent de nombreuses familles suite à la hausse des tarifs de la cantine et des accueils de loisirs associés à l’école. « Vous avez mis à mal le service public », a-t-elle déclaré.

230 millions d’euros ponctionnés d’ici 2020

A l’occasion du débat d’orientation budgétaire, Joël Carreiras a d’ailleurs rappelé qu’entre l’augmentation des tarifs et des impôts, ce seront 230 millions d’euros qui seront perçus sur le pouvoir d’achat des Toulousains d’ici. Il a pointé le flou en matière de dépenses de personnel : « Vous affirmez une stabilité des dépenses et vous annoncez en même temps des recrutements dans les secteurs de la sécurité et de l’enfance. Comment financerez-vous ces nouveaux emplois ? En en supprimant dans d’autres secteurs ? »

Une densité mvue-aerienne-stadiumodérée à géométrie variable

Lors du vote sur la modification du Plan local d’urbanisme (PLU), Pierre Cohen a souligné la nécessaire cohérence entre urbanisation, transports et préservation des espaces naturels, dans une agglomération longtemps construite au fil de l’eau. Au concept de « densité modérée » aux relents démagogiques prônée par Jean-Luc Moudenc, il préfère celui de « densité maîtrisée » pour accueillir au mieux les milliers de nouveaux habitants qui s’installent dans la métropole chaque année. Cette densité modérée version Jean-Luc Moudenc est d’ailleurs à géométrie variable, puisque de nombreuses modifications du PLU permettent une plus grande densité dans des endroits déjà fortement urbanisés. Gisèle Verniol s’est émue de la pérennisation de l’exploitation d’une guinguette sur l’île du Ramier, qui nuira durablement à la tranquillité des riverains : « La droite toulousaine, une fois de plus, n’a pas entendu la colère légitime des riverains. » Claude Touchefeu s’est étonnée du classement du terrain Freescale, à Saint-Simon, en zone d’habitation dans ce secteur essentiellement économique.

Culture : trop peu d’ambition

Vincentella de Comarmond a regretté, une fois de plus, le manque d’ambition culturelle de l’actuelle municipalité et « son manque de confiance envers des associations qui, malgré la baisse des subventions, mènent un travail remarquable sur le terrain. » Elle s’est en revanche félicitée de l’ouverture prochaine, après deux ans d’atermoiements, des studios de répétition pour les musiques actuelles créées par l’équipe de Pierre Cohen.

Vidéoverbalisa100_7254tion : oui, mais...

Lors de ce conseil municipal, une délibération prévoyait l’utilisation des caméras de vidéosurveillance pour verbaliser les véhicules en stationnement gênant ou interdit. Une mesure approuvée par le groupe socialiste. « Tout ce qui permet de réduire le stationnement sauvage pour mieux partager l’espace public nous semble bon à prendre. Attention toutefois à ce que la vidéoverbalisation soit strictement encadrée et régulièrement évaluée par la commission des libertés publiques », a demandé François Briançon. Pierre Cohen a rappelé que si la vidéoverbalisation était une réponse, rien de remplaçait la présence humaine des agents sur la voie publique pour réprimer, mais aussi pour jouer un rôle de médiation.

egalite-homme-femmeEgalité femmes/hommes : encore un effort

Enfin, la loi fait désormais obligation aux collectivités de présenter un rapport sur l’égalité hommes femmes avant l’examen du budget. « C’est une très bonne chose », a affirmé Claude Touchefeu, « mais de cette obligation vous avez fait un devoir, je veux dire un devoir d’école. Vous avez traité le sujet sans en comprendre les enjeux ; la partie sur les perpectives et les propositions a été bâclée ; votre conclusion est édifiante. » Des propos largement repris par le groupe communiste pour dénoncer le peu de cas fait par la municipalité de l’égalité entre les femmes et les hommes dans la collectivité.

Le marathon de Toulouse Métropole se tenait dimanche. Est-ce pour prouver aux Toulousains que les élus étaient aussi endurants que les sportifs qui participaient à l’épreuve ? Toujours est-il que le conseil municipal du 21 octobre s’est terminé à minuit, après plus de 14 heures de débats… Après cela, comment Jean-Luc Moudenc peut-il encore affirmer qu’il est un grand démocrate ?

marathoniens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *