Mauvaise nouvelle pour les Toulousains : abandon du tarif jeunes, abandon de la gratuité pour les seniors

Après avoir trahi ses engagements de campagne en termes de fiscalité des ménages et des entreprises, le Maire-Président de Toulouse Métropole, Jean-Luc Moudenc, a annoncé hier sa volonté d’augmenter les tarifs de Tisséo, reniant encore une fois une promesse électorale.

Le tramway ‡ Ancely

Le tramway Ancely

Ces augmentations se traduiront par la fin du « tarif jeunes » qui avait été mis en place en 2009 par la gauche et qui permet aux moins de 26 ans d’utiliser de façon illimitée le réseau Bus-Tram-Métro pour 10 euros par mois. Cette mesure a particulièrement contribué à faire de Toulouse une des villes les plus attractives de France pour les étudiants. Cette tarification particulière avait aussi comme objectif d’augmenter le pouvoir d’achat des jeunes qui subissent la précarité sociale plus qu’aucune autre catégorie d’âge de la population. De plus, cette offre participe à l’autonomie des jeunes par une tarification avantageuse octroyée au regard de leur situation propre, et non celle de leurs parents comme semble le souhaiter Jean-Luc Moudenc.

Par ailleurs, le Maire-Président de Toulouse Métropole a décidé de supprimer la gratuité des transports en commun pour les séniors.

Pour justifier cette charge financière supplémentaire qui pèsera sur le budget des jeunes et des séniors, Jean-Luc Moudenc s’abrite derrière un avis rendu à titre consultatif par la chambre régionale des comptes en 2012, qui n’a donc rien d’obligatoire. De plus, ces annonces sont faites alors même que le Comité Syndical de Tisseo-SMTC ne s’est pas prononcé sur cette proposition de révision des tarifs. Ces renoncements sont le fruit d’une décision unilatérale d’un maire qui n’a de cesse de briser le lien de confiance qu’il a toujours prétendu construire avec les Toulousains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *