Modification du Plan local d’urbanisme : rester vigilants

Le plan local d’urbanisme de Toulouse, approuvé en 2013, est aujourd’hui en cours de modification. La densité, les logements sociaux et la qualité de vie des Toulousains sont autant de questions sur lesquelles les élus du groupe socialiste de la Ville restent particulièrement vigilants. Revue de détail.

L’enquête publique pour la modification du PLU s’est clôturée le 9 juin dernier. Les élus socialistes ont fait part de leurs observations à la commission d’enquête.

La Ville doit faire preuve de responsabilité en matière de densité

Profitant de la dynamique de production de logements menée sous le précédent mandat, la droite toulousaine souhaite aujourd’hui modérer la densité, en ne construisant plus que 3250 logements par an, au lieu de 4500 sur la période précédente. Mais le pôle urbain accueille chaque année 11 000 habitants supplémentaires. Il faut pouvoir les loger, sans pour autant étendre les zones pavillonnaires de plus en plus loin de Toulouse. Cette extension a en effet un coût en termes de transports, d’équipements publics, de voirie, de préservation des espaces naturels. Elle impacte la qualité de vie des habitants de l’aire urbaine, contraints à de longs et coûteux déplacements pour se rendre au travail, amener les enfants à l’école, accéder aux équipements sportifs ou culturels. En obligeant les familles à avoir un ou plusieurs véhicules, elle a également un impact sur la pollution.
Par ailleurs, la forte dynamique sur la période 2010-2015 a permis de contenir le prix du foncier. Le ralentissement de l’offre risque de provoquer une hausse, dans un contexte économique déjà difficile pour les ménages.

Au-delà de l’affichage politique, la municipalité semble tout de même vouloir poursuivre la densification, mais dans des quartiers déjà fortement urbanisés, qui ont accueilli récemment de vastes programmes d’habitat. C’est le cas par exemple chemin de la Butte (à côté de Toulouse Montaudran Aérospace) ou à proximité de l’hôpital Larrey (quartier Pouvourville).

La ville doit maintenir l’obligation de logements sociaux dans les petits ensembles

Jusqu’à présent, il était obligatoire de construire des logements sociaux dans chaque opération immobilière. Avec le PLU modifié, les constructeurs ne seront plus tenus d’en prévoir pour les programmes inférieurs à 2000 m2. Cette décision est particulièrement regrettable. En effet, imposer la construction de logements sociaux dans les petites opérations permet de favoriser une répartition plus équilibrée et une meilleure mixité sociale et territoriale. Cette mesure risque en outre de rendre le centre-ville moins accessible, dans la mesure où seuls de petits programmes peuvent y être développés.

La ville doit être attentive à la qualité de vie des Toulousains dans tous les quartiers

Bassin des filtres 2Certaines dispositions introduites dans le PLU risquent d’affecter la qualité de vie des Toulousains, par une diminution des espaces verts, des aires de jeux et de loisirs, une moindre prise en compte de la biodiversité, la destruction ou l’altération d’éléments du patrimoine auxquels ils sont très attachés. C’est le cas par exemple aux Amidonniers, autour du bassin des Filtres, où le PLU modifié permettra la construction d’un immeuble de 9 étages et la démolition de chalets appartenant à Voie Navigables de France. Alors que le canal du Midi fête son 350ème anniversaire, on peut s’inquiéter de voir ce site emblématique dénaturé. Son patrimoine historique, tant naturel que bâti, est reconnu par tous et c’est aussi un lieu de biodiversité autour de la coulée verte et bleue.

Par ailleurs, Toulouse Métropole s’est engagée dans l’élaboration d’un plan local d’urbanisme intercommunal, à l’échelle des 37 communes qui la composent. Ce PLUiH est prévu pour entrer en application en 2019. Une première réunion publique de concertation est prévue le jeudi 23 juin à 20h, salle Barcelone, 22 allées de Barcelone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *